Servir, enseigner et raconter: Edward Richard Holmes (1946-2011)

Publié: 24 juillet 2011 dans Entretiens & biographies
Tags:, ,

Le 30 avril 2011, la petite communauté des historiens militaires perdait l’un de ses membres les

Edward Richard Holmes (1946-2011).

plus prestigieux. En effet, c’est avec regret que nous apprenions le décès d’Edward Richard Holmes, mieux connu sous le nom de Richard Holmes, emporté par la maladie.

Le parcours professionnel de Richard Holmes se divise essentiellement en trois volets. Il a d’abord été un militaire de carrière, ayant à ce titre atteint le grade de brigadier-général dans l’armée britannique. Par la suite, Holmes devint un historien de réputation internationale qui a enseigné dans nombre d’universités et académies militaires. Enfin, les Britanniques et le monde l’auront surtout connu pour ses nombreuses apparitions dans des documentaires télévisuels et par la production d’une bibliographie des plus prolifique.

Né à Aldridge (Staffordshire, Angleterre) le 29 mars 1946, Richard Holmes entreprit des études universitaires aux États-Unis (Northern Illinois University) et en Angleterre (University of Reading) dans les années 1960. Simultanément, en 1964, il s’enrôla dans la Territorial Army, la branche de la réserve des forces armées britanniques. Il devint officier dès 1966 pour finalement atteindre le grade de brigadier-général. L’essentiel de sa carrière militaire fut passé dans les rangs du 5th (Volunteer) Battalion, The Queen’s Regiment, une unité d’infanterie de ligne levée en 1966, dissoute en 1992 et affectée à l’OTAN en Allemagne de l’Ouest pendant la Guerre froide.

Conjointement à cette carrière militaire, Richard Holmes fut chargé d’enseignement (lecturer) de 1969 à 1985 au prestigieux Department of War Studies de la Royal Military Academy de Sandhurst, pour finalement diriger ce même département à partir de 1984. La qualité de ses recherches académiques et sa gestion efficace des militaires sous son commandement firent en sorte que Richard Holmes se vit récompenser à maintes reprises, soit par une montée en grade ou par des décorations ou promotions à différents postes. À titre d’exemple, il fut décoré en 1979 de la Efficiency Decoration pour ses longues années de services au sein de l’Armée territoriale (réserve). En 1983, il prit le commandement du 2nd Battalion, The Wessex Regiment, une autre unité de l’Armée territoriale levée en 1971 et dissoute en 1995.

C’est en 1986 qu’il prit la décision de quitter le service militaire actif, ayant à cet égard atteint le rang de lieutenant-colonel. Par la suite, Holmes fut promu brigadier-général en 1994 et fut Aide de camp auprès de Sa Majesté jusqu’en 1997, pour prendre sa retraite de l’armée en 2000.

Au plan académique, et au lendemain de son passage à Sandhurst, Richard Holmes devint en 1989 le co-directeur du Security Studies Institute de l’Université Cranfield du Royal Military College of Science à Shrivenham (Angleterre). Il fut aussi, au sein de cette même institution, professeur en études militaires et de sécurité à partir de 1995, poste qu’il occupa jusqu’en 2009. Richard Holmes s’impliqua aussi dans de nombreux projets d’intérêt public, notamment à titre de président de la British Commission for Military History and the Battlefields Trust, de même que vice-président de la National Defence Association (Grande-Bretagne).

Comme mentionné, Richard Holmes fut connu du grand public pour la douzaine d’ouvrages qu’il publia, de même que par ses nombreuses apparitions télévisuelles dans le cadre de documentaires historiques, auxquelles chaque production fut régulièrement combinée à un ouvrage publié. Il fut également l’éditeur en chef de la célèbre encyclopédie Oxford University Press Companion to Military History. Son travail pour la télévision comprend de brillants documentaires comme Rebels and Redcoats sur la Révolution américaine et Battlefiels, une série sur les principales batailles de la Seconde Guerre mondiale.

Richard Holmes a aussi revisité certaines des grandes batailles de l’Histoire dans une série intitulée War Walks, de même que son documentaire intitulé Wellington: The Iron Duke fut acclamé par le public. Dans ces documentaires, Holmes voyagea sur les lieux fréquentés par les principaux personnages et antagonistes, ce qui ne fit que décupler l’intérêt du public pour le genre docu-drama en histoire. Notons enfin une autre célèbre série intitulée Soldiers, A History of Men in Battle, que Holmes produisit de concert avec un autre célèbre historien, John Keegan.

Voici en conclusion les ouvrages publiés sous la plume ou la direction de Richard Holmes, qui nous a quittés au printemps de 2011.

Bir Hacheim: Desert Citadel (1971)

The Little Field Marshal: A Life of Sir John French (1981)

Firing Line, (1985)

Acts of War: The Behaviour of Men in Battle, (1986)

Civil War battles in Cornwall, 1642 to 1646 (Mercia, 1989)

World Atlas of Warfare: Military Innovations That Changed the Course of History

Riding the Retreat: Mons to Marne: 1914 Revisited, (1995)

Battle, (1997)

The Western Front, (1999)

World War II in Photographs, (2000)

Battlefields of the Second World War, (2001)

The First World War in Photographs, (2001)

Redcoat: The British Soldier in the Age of Horse and Musket, (2001)

Wellington: The Iron Duke, (2002)

The D-Day Experience: From the Invasion to the Liberation of Paris, (2004)

Tommy: The British Soldier on the Western Front, (2004)

In the Footsteps of Churchill, (2005)

The Napoleonic Wars Experience (2006)

Sahib: The British Soldier in India 1750-1914, (2005)

Dusty Warriors: Modern Soldiers at War, (2006)

The World at War: The Landmark Oral History from the Previously Unpublished Archives, (2007)

Marlborough: England’s Fragile Genius, (2008)

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s